Études mongoles et sibériennes, centrasiatiques et tibétaines http://emscat.revues.org Édition en ligne de la revue de sciences humaines spécialisée sur l'Asie Intérieure et Septentrionale EMSCAT Lo Bue Erberto & John Bray (eds.), Art and architecture in Ladakh. Cross-cultural transmission in the Himalayas and Karakorum Ce recueil présente les contributions dans l’ordre chronologique des sujets traités, et c’est donc un article sur les pétroglyphes qui l’ouvre sous la plume de Tashi Ldawa Thsangspa. Le lecteur est impressionné par la quantité et la qualité de ces pétroglyphes, et surtout par la variété, des thèmes abordés : masques, géants, silhouettes humaines, animaux, signes et symboles. L’article est abondamment illustré.

L’article de Phuntsog Dorjay, lui aussi abondamment illustré, est intéressant en ce qu’il montre, en particulier à travers l’analyse de la sculpture, que l’influence déterminante sur l’art du ixe au xie siècle, ne fut pas celle du Tibet, mais celle du Cachemire.

La contribution de N. et K. Howard est composée de deux parties : la première, qui aborde l’architecture et l’archéologie, décrit les forteresses de Rumtse et de Gya, situées entre Sarchu et Upchi, c’est-à-dire sur la route Leh-Manali. La seconde, historique, cherche à reconstituer l’importance de Gya vers l’an mil. Dans...

]]>
Patrick Kaplanian http://emscat.revues.org/2851 2016-12-19
Adaptation des rites « traditionnels » chez les Touvas de Kyzyl de la période soviétique à l’urbanisation Fondé sur une enquête de terrain dans la région de Kyzyl de la République de Touva (Sibérie méridionale), cet article aborde la question de l’adaptation des pratiques cultuelles (originellement pastorales) dans la sphère privée en milieu urbain. En effet, certains rites et croyances ancestraux sont toujours en vigueur à Touva malgré la sédentarisation des populations, le changement rapide des modes de vie et l’interdiction de ces pratiques pendant la période soviétique. Très ancrés dans la culture touva, les rites et croyances liés au feu et au lait ainsi que les interdits concernant les enfants en bas âge sont encore très présents dans la vie quotidienne touva, et ce même en ville.

]]>
Maxence Rojo Rolanda M. Chondan Chechek S. Chondan Alexandra Lavrillier http://emscat.revues.org/2856 2016-12-19
Were the historical Oirats “Western Mongols”? An examination of their uniqueness in relation to the Mongols This article examines the uniqueness of the Oirats in relation to the Mongols to reappraise the practice of designating them as “Western Mongols”. After the breakup of the Mongol Empire, the Oirats, who had not been part of the original Mongols led by Chinggis Khan, transformed into the Dörben Oirat, a nomadic confederation mostly made up of non-Mongol groups. The Y-chromosome DNA testings of the Kalmyks and modern Mongols show that the two have heterogeneous origins. The Oirats, although they viewed themselves as a Mongolic people, regarded the Mongols as a separate entitiy. Likewise, the Mongols viewed the Oirats as foreign enemies (qari daysun). The Central Asian Chinggisid and Timurid histories also differentiated between the two. Therefore, this article suggests that historians should recognize the Oirats as a separate people like the Xiongnu, Xianbei, Kök Türks, Uighurs, and Qirghiz.

]]>
Joo-Yup Lee http://emscat.revues.org/2820 2016-12-19
Futurs non linéaires : modernité et imaginaires géopolitiques à la frontière sino-russe Cet article analyse l’évolution de Heihe (Chine) et Blagovechtchensk (Russie), deux villes frontalières qui diffèrent radicalement l’une de l’autre en dépit de leur proximité. Tandis que Heihe s’est transformée, de simple hameau, en véritable ville en l’espace de vingt ans, Blagovechtchensk semble avoir stagné. La frontière sino-russe, fermée pendant plusieurs décennies, est aujourd’hui une interface cruciale d’échanges économiques sociaux et culturels. La région a été notamment témoin d’un renversement des rapports de force économiques, avec la Chine aujourd’hui en tête. Mais si les analystes politiques tendent à interpréter cette évolution comme un renversement total des hiérarchies entre les deux pays, la situation est en fait plus complexe. En dépit de la démodernisation et paupérisation auxquelles ils doivent faire face, les Russes continuent à se percevoir comme plus « modernes » et plus « avancés » que les Chinois. L’article suggère que les notions socialistes d’évolution cul...

]]>
Franck Billé http://emscat.revues.org/2809 2016-12-19
The relationship between monastic and local communities: the example of Lhagang village in Kham Minyag This article explores the changes that have taken place in the relationship between monastic and lay communities in Lhagang village in Kham Minyag. It details how the opening of the domestic market and different policies launched by the government since 2000 to promote modernization have not only brought improvements to the material life of the people, but also changed the relationship between monks and lay people.

]]>
Sonam Wangmo http://emscat.revues.org/2805 2016-12-19
"Life" and "freeing life" (tshe thar) among pastoralists of Kham: intersecting religion and environment This article examines the interface between religious practices and the physical environment for contemporary pastoralists of the Minyag area in Kham. It details how Kham pastoralists practice their religious beliefs by incorporating entities of their physical environment, such as yaks, in ways that complicate a singular dichotomy between spiritual and physical. Explicating a vernacular understanding of “life”, this article proposes that everyday religious practices normally categorized into a distinct concept of “religion” is, for pastoralists of Kham, best understood as integrally connected with other domains of their world.

]]>
Gillian G. Tan http://emscat.revues.org/2793 2016-12-19
Caterpillar fungus and the economy of sinning. On entangled relations between religious and economic in a Tibetan pastoral region of Golog, Qinghai, China This article explores the entangled relations between the economic and religious in the lives of pastoralists in the region of Golog, north-eastern Tibet. It examines the example of an economy based on a medicinal resource called caterpillar fungus (Ophiocordyceps sinensis). It asks how compatible this economy is with the religious domain of the lives of people who engage in it. It reveals where the conflict zones are and shows them as opening the field of possibilities for human agency in minimising their effects. It proposes an “economy of sinning” as a conceptual tool to analyse pastoralists’ decisions made in various (religious and economic) domains and shows how interdependent these domains are.

]]>
Emilia Roza Sulek http://emscat.revues.org/2769 2016-12-19
Actions rituelles, mobilité et attachement au « pays natal » parmi des éleveurs nomades de Mongolie L’auteur analyse les rapports objectifs et subjectifs que des éleveurs nomades vivant dans l’ouest de la Mongolie entretiennent avec une portion de territoire qu’ils nomment leur « pays natal » (törsön nutag). L’attachement à ce lieu n’est pas seulement établi à la naissance, il s’actualise et se développe à travers des actions rituelles quotidiennes, occasionnelles et annuelles. L’auteur aborde les libations quotidiennes destinées aux esprits du territoire, les offrandes faites à ces esprits au camp d’hiver pendant les célébrations du Nouvel An, et l’effacement de certaines traces sur le sol lors de déménagements. Il s’agit de montrer que des actions rituelles véhiculent une certaine idée de fixité et d’ancrage dans le territoire alors que la mobilité est au cœur de l’élevage extensif de moutons et de chèvres pratiqué par les éleveurs. Cet article vise à montrer que mouvement et fixité sont complémentaires dans l’attachement au pays natal.

]]>
Bernard Charlier http://emscat.revues.org/2779 2016-12-19
Ritual offerings to ovoos among nomadic Halh herders of west-central Mongolia After the collapse of communism in 1990 Mongolia has experienced an extensive revival of religion and religious practices. This article focuses on the “revised editions” of local ovoo offerings-ritual offerings to the deities of the land–among nomadic herders in the central province of Arhangai. Through a focus on the ritual and social processes involved in ovoo offerings, the article explores the interrelatedness between collectivity, understandings of “nature” (baigal') and notions of belonging.

]]>
Benedikte V. Lindskog http://emscat.revues.org/2740 2016-12-19
Billé Franck, Sinophobia. Anxiety, violence and the making of Mongolian identity L’ouvrage de Franck Billé, Sinophobia. Anxiety, violence and the making of Mongolian identity, tiré de sa thèse de doctorat, offre une analyse magistrale du sentiment nationaliste en Mongolie contemporaine. Il décrit comment et pourquoi la xénophobie, liée au nationalisme, prend les Chinois comme bouc émissaire. Selon F. Billé, la sinophobie des Mongols provient essentiellement d’une méconnaissance des Chinois et de la Chine. Elle s’adresse aux Mongols davantage qu’aux Chinois qui, pour la plupart, en ignorent la virulence et parfois l’existence. La sinophobie participe de la construction nationaliste de la Mongolie contemporaine ; elle érige l’identité mongole en interstice entre l’Orient et l’Occident, entre la Chine et la Russie. L’auteur analyse ainsi la sinophobie des Mongols par opposition à leurs sentiments russophiles.

En introduction, F. Billé expose le contexte de sa recherche sur les discours et les représentations véhiculées par les médias, la culture populaire, en partic...

]]>
Gaëlle Lacaze http://emscat.revues.org/2854 2016-12-19