Navigation – Plan du site

Sommaire détaillé

Grégory Delaplace

Préface, par Roberte Hamayon

Avant-propos

Conventions de transcription

Introduction

   Inventer les morts
      L’héritage de Robert Hertz en anthropologie
      De la « mémoire » à « l’invention » des morts
      Sépultures, fantômes et photographie
   Les Dörvöd de l’Uvs
   De la révolution aux années 1950

Sépultures

Chapitre 1 : Réglementer les rites funéraires

   L’obligation d’enterrer les morts
      Le prologue – « un résidu immonde du temps passé »
      Les mesures prises par l’arrêté
   L’administration des cimetières
      Une administration funéraire centralisée
      Des cimetières fleuris et surveillés
      L’abrogation des arrêtés : le système funéraire mongol et sa redéfinition
   Idéologie de la pratique, pratique de l’idéologie
      Les Bureaux des enterrements d’Ulaanbaatar
       « Ouvrir le récipient doré »

Chapitre 2 : Les cimetières d’Ulaanbaatar

   Les cimetières, vestiges contemporains
      L’invention des cimetières au quotidien
      Le lieu des cimetières
      L’étendue de la pratique : cimetière d’élite et cimetière ethnique
   L’aspect des sépultures
      Modélisation de la diversité des sépultures
      L’évolution de l’aspect des sépultures
      L’éleveur rêvé, ou le développement d’un urbanisme mongol
      La personnalisation de la sépulture
   L’espace du cimetière
      Le cimetière comme assemblage
      Orientation des sépultures et expansion des cimetières
      Les cimetières sont-ils des dépotoirs ?

Chapitre 3 : La place des morts en milieu rural

   Choisir et prendre un lieu pour le mort
      Le refus du cimetière
       « Ouvrir l’enquête » et « prendre le lieu »
      Les maîtres des lieux
   La répartition des morts dans le « pays de Harhiraa »
      Analyse de croquis : une idéologie de non répartition
      Analyse de critères : une continuité entre le campement et la sépulture
      Analyse cartographique : des lieux funéraires différenciés
   Les usages de la sépulture
      Choix de sépulture et stratégies résidentielles
      La part localisée de la mémoire généalogique
      Les morts sont déposés là où ils meurent
   Des sépultures aux fantômes

Fantômes

Chapitre 4 : Parler des morts – silence et récit

   Les devenirs de l’âme
      Renaître – devenir burhan
      Pluralité des discours sur les devenirs de l’âme
   Imposer le silence
      Assurer au mort une « vraie naissance »
      Séparer le mort des vivants
      Ne plus parler du mort en tant que mort
   Les morts dont on parle
      Les rêves de sang de Gansüh
      La mort précoce et mystérieuse du frère cadet de Baagdai

Chapitre 5 : Raconter l’invisible

   Ce qu’on dit des fantômes
      Qu’est-ce qu’un fantôme ?
      Revenants, fantômes et lieux hantés
      Fantômes et narrativité
   Récits d’expérience vécue
      Les histoires de Celei
      Celei sent quelque chose tirer ses couvertures
      Raconter une perception fragmentaire
      Les histoires de fantômes comme « genre de discours »
   Récits d’expériences rapportés
      Les histoires auxquelles on croit…
      … et celles auxquelles on ne croit pas
      Les Mongols croient-ils à leurs fantômes ?

Chapitre 6 : La place des morts parmi les « invisibles »

   Revenants et fantômes
      Les histoires de revenants
      Les histoires de fantômes
   Voir l’invisible
       « Ceux qui voient des choses de leurs yeux »
      Nourrissons et chevaux
   Voir, savoir, pouvoir
      Une distribution des rôles problématique
      La répartition des registres de relation avec les invisibles
      Le détournement des ancêtres ongon
   Une société sans ancêtres ?

Photographie

Chapitre 7 : Les portraits de parents défunts

   Les usages sociaux de la photographie en Mongolie
      La diffusion de la pratique
      Les vitrines d’images
      Les portraits funéraires
   Les morts parmi les « aînés et cadets » d’un foyer
      Les vitrines comme sociogrammes
      La répartition des portraits de parents défunts
      Les morts partagés
      Études de cas : stratégies de présentation des morts
   La photographie comme voie d’ancestralisation
      Le traitement photographique du défunt
      Re-placer le mort par la photographie
      Mettre le défunt en récit par la photographie

Conclusion

Bibliographie

Index

Table des illustrations

  • Logo École pratique des hautes études
  • Revues.org