Navigation – Plan du site

Nord-Asie 1 | 2008
L’Invention des morts

Sépultures, fantômes et photographies en Mongolie contemporaine
The Invention of the Dead. Graves, ghosts and photography in contemporary Mongolia
Couverture Nord-Asie 1
Grégory Delaplace
ISBN 978-2-9518888-4-6

L’Invention des morts explore les relations que les Mongols entretiennent au quotidien avec leurs défunts. S’appuyant sur une enquête menée chez les pasteurs nomades Dörvöd et dans la capitale Ulaanbaatar de 1999 à 2005, Grégory Delaplace montre que les morts sont au centre de pratiques discrètes, par lesquelles éleveurs et citadins embrassent ou rejettent des idéologies modernistes et socialisent un environnement peuplé de « maîtres » invisibles. L’étude successive des sépultures, des histoires de fantômes et des usages sociaux de la photographie conduit le lecteur à travers les multiples procédés et petites trouvailles tactiques par lesquels les morts sont « inventés » comme les partenaires de relations formelles ou intimes qui subvertissent les cadres institutionnels imposés par l’État et le clergé. En décrivant à travers des matériaux originaux l’art de vivre avec les morts dans la Mongolie d’aujourd’hui, ce livre ne comble pas seulement un manque dans la littérature ethnographique régionale, il propose une méthode renouvelée pour l’anthropologie.

The Invention of the Dead explores the relationship that Mongols maintain daily with their dead. Based on an investigation carried out with Dörvöd nomadic herders and in the capital city Ulaanbaatar from 1999 to 2005, Grégory Delaplace shows that the dead are at the centre of a set of discreet actions, by which herders and city-dwellers take up or turn down modernist ideologies and socialise an environment populated with invisible “masters”. The successive study of grave sites, of ghost stories and of the social uses of photography takes the reader through the diverse processes and small tactical finds by which the dead are “invented” as the partners of formal or intimate relations which subvert the institutional frames set by the state and the clergy. Portraying through original data the art of living with the dead in today’s Mongolia, this book not only fills a gap in the regional ethnographic litterature, it proposes a renewed methodology for anthropology.

Annexes de l’ouvrage consultables sur le site http://www.base-juniper.org/.

Grégory Delaplace, docteur en anthropologie, est actuellement chercheur associé au Département d’Anthropologie Sociale de l’Université de Cambridge (Grande-Bretagne).

  • Logo École pratique des hautes études
  • Revues.org