Navigation – Plan du site
Première partie. Vers le soleil

Chapitre I. La fête annuelle

Chapter I. The annual festival
Jean-Luc Lambert
p. 107-160

Résumés

C’est au sortir de la nuit polaire, fin janvier, que les trois groupes nganassanes (Nganassanes avames, Nganassanes de Taïmyr, Nganassanes vadéiefs) organisent leur fête annuelle, rite de grande ampleur durant jusqu’à neuf jours d’affilée. Au cours de celui-ci, les jeunes célibataires dansent et luttent sur un lac gelé près duquel a été dressée une hutte cérémonielle où officie le chamane en charge du rituel. Le premier jour, il se rend à la hutte « pure » — construction où ne peuvent pénétrer les âmes des morts —, un bandeau sur les yeux et une canne en fer à la main. Or, ces objets sont précisément ceux qu’utilise le chamane samoyède pour son voyage chez les défunts. De plus, la direction du déplacement du chamane en ce premier jour de fête suggère qu’il sort symboliquement du monde des morts. Les jours suivants, il continuera son périple vers le sud et devra réussir diverses épreuves imposées par les esprits, comme de retrouver des lanières rituelles dissimulées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Luc Lambert, « Chapitre I. La fête annuelle », Études mongoles et sibériennes, centrasiatiques et tibétaines, 33-34 | 2003, 107-160.

Référence électronique

Jean-Luc Lambert, « Chapitre I. La fête annuelle », Études mongoles et sibériennes, centrasiatiques et tibétaines [En ligne], 33-34 | 2003, mis en ligne le 17 mars 2009, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://emscat.revues.org/1360 ; DOI : 10.4000/emscat.1360

Haut de page

Auteur

Jean-Luc Lambert

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo École pratique des hautes études
  • Revues.org